Nouvelle référence en nanotechnologie

Spécialisé dans les technologies des poudres et de longue date dans les nanotechnologies, Hosokawa surfe aujourd'hui sur la vague « nano ». Le groupe possède une technologie maison, basée sur la mécanofusion, qui suscite un regain d'intérêt de la part sa clientèle pharmaceutique.

Avec 350 millions d'euros de chiffre d'affaires dont près de 80% réalisés dans les technologies de poudres, Hosokawa revendique la place de numéro un mondial. Le groupe japonais est notamment propriétaire des marques Alpine, Micron, Nauta, Stott et Vitalair avec dans activités dans le mélange, le broyage, le séchage, la granulation, l'enrobage, la sphéronisation, la mécanofusion... Et dans tous ces domaines, la société ne cesse d'innover avec des laboratoires de R&D répartis sur trois continents, l'Asie, l'Europe et l'Amérique du Nord.

En ce début d'année 2005, Hosokawa propose deux nouveautés à ses clients. Tout d'abord un dispositif de contrôle en continu de l'homogénéité de mélanges de poudres. Ce système fonctionne principalement par analyse de la couleur ou par différence de réflexion entre deux poudres d'un mélange. Il se présente sous la forme d'une sonde qui est fixée sur la paroi du mélangeur et évite l'inconvénient de la prise d'échantillons.

« Hosokawa a conduit des recherches dans l'industrie des mélanges de poudres et a constaté que le mélange s'effectue selon des procédures établies. Les temps de mélange sont toujours les mêmes, indépendamment de la formulation souhaitée. Si vous mélangez trop longtemps, votre produit peut subir des dommages. Prendre un échantillon en ligne demande plus de temps de mélange et d'efforts » justifie le groupe. L'autre nouveauté vient d'un développement proposé par Hosokawa Alpine. Il s'agit d'un broyeur à bille fonctionnant en phase humide pour le laboratoire.

Bien entendu, la filiale française est en mesure de proposer toutes les nouveautés du groupe et de façon plus générale tous ses équipements. De nos jours, les clients recherchent surtout des équipements permettant d'obtenir des poudres fines. Et parmi les fortes demandes figure un appareil d'enrobage et de sphéronisation fonctionnant selon le principe de mécanofusion (en anglais Mechano Chemical Bonding ou MCB), breveté par Hosokawa. Cette technique permet d'obtenir une liaison chimique entre deux produits (typiquement une particule et son revêtement) par action d'une énergie mécanique, sans avoir recours à un liant. De nombreux types de nano-composites et de particules customisées peuvent être obtenus par cette technique avec des performances fonctionnelles tout à fait particulières.

La technologie est loin d'être nouvelle, puisqu'elle a été développée il y a déjà une quinzaine d'années. Elle consiste à placer un mélange de poudres dans un réacteur circulaire. Le mélange est soumis à une force centrifuge et à une force de cisaillement par l'action d'un marteau arrondi qui le plaque contre une paroi. Le système commercialisé est baptisé Mechano Fusion AMS

Mechanofusion® AMS pour la fusion de particules à particules.

Un autre produit commercial est le Nanocular, qui fonctionne où la technologie MCB est associée à une irradiation plasma et/ou l'application d'un champ magnétique. L'irradiation plasma a pour objectif de « nettoyer » la surface des particules, tandis que l'énergie mécanique permet la liaison chimique.

Système Nanocular pour la production de composite de nano.