ALIMENTS & BOISSONS

VALORISATION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

La valorisation des matières résiduelles est un sujet brûlant dans l'industrie alimentaire, où les processus de séchage jouent souvent un rôle important quant aux matières premières et à la consommation d'énergie. Daan Goris, Responsable de la Division Alimentaire chez Hosokawa Micron, déclare que les entreprises peuvent récupérer des nutriments précieux ou d'autres matières premières de haute qualité et rendre leurs processus d'affaires plus écologiques.

« Nous avons souvent des questions de la part des entreprises, principalement dans l'industrie alimentaire, sur la façon dont elles peuvent valoriser leurs déchets de leurs procédés de production. Ce sont souvent des liquides, des pâtes ou des poudres humides qui sont intéressantes d'un point de vue nutritionnel car elles contiennent des protéines ou ont d'autres propriétés fonctionnelles. Pensez aux produits résiduels dans le traitement de la viande ou du poisson, des pelures de légumes ou de fruits et des flux secondaires provenant des boulangeries, des brasseries et des usines de bioraffinage. On prend de plus en plus conscience que les produits qui sont actuellement éliminés ou utilisés pour des applications de faible valeur peuvent être transformés en produits de haute qualité. »

Séchage efficace des produits sensibles à la température

« Les entreprises nous demandent comment elles peuvent sécher efficacement ces flux secondaires tout en conservant leur valeur nutritionnelle et/ou leurs propriétés fonctionnelles. Cette rentabilité dépend largement de l'équilibre entre la valeur du produit (résiduel) et les coûts (énergétiques) du processus de séchage. Un aspect important ici est que les produits alimentaires sont souvent sensibles à la température. Dans beaucoup de cas, la qualité et la fonctionnalité du produit diminuent à des températures de produit supérieures à 80° C. Vous devez en tenir compte lors du développement d'un système de séchage.

Valorisation des matières résiduelles - Proteinne en poudre

Si l'étude de rentabilité est bonne, la valorisation des flux de déchets peut même devenir une compétence. Un exemple de réussite consiste à sécher un flux résiduel dans la production de fromages en poudre de lactosérum. Ce produit a une grande valeur nutritionnelle et, selon les experts, est au moins aussi important que la production du fromage lui-même. Un autre exemple concerne les flux secondaires issus du traitement des poissons et des crevettes. Séchés et broyés, ils servent de matières premières de base pour les produits alimentaires et les aliments pour animaux. Ils peuvent être facilement commercialisés car ils peuvent être conçus en amont dans le processus de production selon des spécifications de produit particulières. Ce principe de récupération et d'utilisation des matières premières dans les nouveaux processus est une tendance que vous voyez dans toute l'industrie alimentaire. »

Améliorer la faisabilité et la rentabilité

« Sur la base de notre expérience, nous pouvons estimer que, dans de nombreux cas, la récupération des matières premières est possible et rentable. Notre base de données est une excellente source d'information. De nombreux flux de déchets naturels contiennent généralement de 15 à 40% de solides. Une grande quantité d'eau va devoir être évaporée. Bien sûr, les coûts énergétiques sont décisifs dans l'étude de faisabilité des procédés de séchage.

Lorsque nous développons des procédés de séchage, nous recommandons de pré-sécher mécaniquement d'abord. Nous collaborons donc avec des fournisseurs de presses, de séparateurs et de centrifugeuses. Le pré-séchage mécanique n'est pas seulement intéressant d'un point de vue de l'économie d'énergie, mais aussi parce que vous pouvez extraire de l'huile et les graisses à partir de ces déchets. Elles sont non seulement précieuses, mais peuvent également perturber les processus de séchage. L'huile et les graisses sont faciles à séparer au préalable, ce qui vous laisse une bonne composition du matériau d'alimentation pour votre processus de séchage. Le choix d'une solution de séchage appropriée peut économiser beaucoup d'énergie.

Un bon exemple est l'utilisation d'un sécheur de type flash Drymeister (DMR-H) à la place d'une tour d'atomisation, en particulier si la matière première peut être pré-séchée mécaniquement. Lors de l'utilisation d'une tour d'atomisation, le produit doit être liquide pour être pulvérisé. Donc une grande quantité d'eau doit être évaporée. Avec le sécheur DMR-H, le produit en entrée est aussi sec que possible, ce qui nécessite moins d'énergie thermique pour le processus de séchage. Un avantage supplémentaire de ce type de sécheur est qu'il combine le séchage, le broyage et la classification en un seul appareil. En outre, l'impact thermique sur le produit est limité en raison d'un temps de séjour court et contrôlé. »

Drymeister (DMR) sécheur de type flash

Réduisez votre empreinte environnementale

« Il est toujours possible de faire d'autres économies, mais les procédés de séchage ne seront pas réinventés. Vous ne pouvez pas changer les lois de la nature, mais vous pouvez diminuer les pertes d'énergie lors du développement d'un système de séchage. Nous constatons de nos jours un grand intérêt pour les systèmes de récupération de chaleur, avec un air chaud de 70-80 °C qui n'est plus rejeté. Il est judicieux d'utiliser l'énergie libérée pendant le processus de séchage pour chauffer les parties de votre processus qui doivent rester au-dessus d'une température critique pour des raisons hygiéniques. Cela vous permet, par exemple, de préchauffer un produit alimentaire qui doit rester à 80° C juste avant le sécheur.

Bien que l'investissement dans la récupération de chaleur soit toujours un challenge avec les prix actuels de l'énergie, gardez à l'esprit que les factures d'énergie ne feront qu'augmenter à l'avenir. Et la rentabilité n'est pas la seule considération. Atteindre les objectifs environnementaux devient de plus en plus important. Un bon exemple est Unilever, qui vise à réduire de moitié son empreinte environnementale d'ici 2030 dans un scénario de croissance. »

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER?

Pour en savoir plus sur nos équipements et systèmes de traitement des poudres pour les flux de déchets, veuillez nous contacter :

phone-icon
contact-icon