BROYEURS À BILLES

ATR

BROYAGE PAR VOIE SÈCHE

Le broyeur continu à microbilles ATR est conçu pour des produits superfins, dont la finesse va jusqu'à environ 80% < 2 µm et une surface spécifique très élevée.

  • Virole à double paroi pour le refroidissement par eau
  • Le broyeur fonctionne en circuit avec le sélecteur ultra-fin Turboplex

Fonctionnement

Le broyeur à billes vertical comprend une chambre de broyage cylindrique remplie de billes de broyage de quelques millimètres de diamètre. Le rapport des billes de broyage au produit est ajusté de telle sorte que les espaces entre les billes de broyage soient juste remplis par le produit. En raison des petites billes de broyage, la granulométrie de la matière d'alimentation ne doit pas dépasser 100 µm. L'arbre d'agitateur avec ses bras plonge dans le lit de la suspension et des billes de broyage et est mis en rotation lente par un motoréducteur.

La vitesse périphérique des bras de l'agitateur est d'environ 2,5 - 3 m/s. A ces vitesses faibles, l'énergie introduite par l'agitateur est transmise principalement par frottement dans le lit du matériau. Une vis de décharge en partie inférieure du broyeur extrait simultanément le mélange des billes de broyage et le produit. Les billes de broyage sont séparées par une machine de criblage et retournent au broyeur. En raison des finesses produites par le broyeur, presque tous les produits ont tendance à se déposer, et un adjuvant de broyage doit être ajouté.

  • Caractéristiques
    • Valeurs les plus élevées de finesse jusqu'à 90% < 2 µm avec une étape de classification en aval
    • Grande capacité par rapport à la taille de la machine, env. 200 kW/ m³
    • Design compact
    • Broyage sans contamination ferreuse, degré élevé de blancheur
    • Faible vitesse périphérique, utilisation optimale de l'énergie, fonctionnement extrêmement fiable
    • Usure minimisée des billes de broyage, faibles coûts d'exploitation
    • Faibles coûts d'entretien
  • Applications

    Les applications typiques des broyeurs ATR sont les charges minérales, les matières premières d'émaillage et les matériaux durs non minéraux. Exemples : calcaire, quartz, sable de zircon, talc, couleurs et frittes céramiques, dioxyde de titane, etc.

    • Minéraux : Le broyeur est utilisé pour le broyage ultrafin de charges minérales ou de matières premières d'émaillage. Des billes de broyage en oxyde d'aluminium d'un diamètre de 4 mm sont utilisées dans ce cas. Le broyeur est recouvert d'oxyde d'aluminium et les bras de l'agitateur sont protégés au moyen de pointes d'oxyde d'aluminium pour minimiser l'usure et maintenir le degré de blancheur des charges aussi élevé que possible. Le produit final est produit dans un circuit de triage en aval avec le classificateur à air Turboplex ATP ou le classificateur à air turbo-jumeau TTC, la matière grossière étant renvoyée au broyeur via un bac de pesage. Les fines rejetées sont constamment remplacées par de nouvelles matières premières.
    • Détérioration de l'amidon : lors de la cuisson de petits pains, il est avantageux que la pâte ait une capacité d'absorption d'eau élevée. La quantité d'eau absorbée par l'amidon abondant dans la farine de blé peut être augmentée de 20% si la farine est stressée en passant par l'ATR. L'étape de classement externe peut être omise dans ce cas. Le broyeur est rempli de billes de broyage en acier spécial pour cette application, et n'est pas revêtu, seuls les bras agitateurs sont protégés contre l'usure par rechargement. La chemise du moulin est refroidie à l'eau et les billes de broyage sont refroidies à l'air après avoir été séparées de la farine et avant d'être renvoyées au moulin. Ceci est nécessaire pour maintenir la température de la farine en dessous de 50°C.

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER?

Pour en savoir plus sur nos équipements et systèmes de traitement des poudres, veuillez nous contacter :

phone-icon
contact-icon